MICHEL (H.)


MICHEL (H.)
MICHEL (H.)

Henri MICHEL 1907-1986

Selon ses propres termes, l’historien Henri Michel fut un laboureur. Pendant quarante ans, il a défriché le vaste champ de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, tâche d’autant plus ardue qu’il devait tailler dans le maquis touffu de souvenirs collectifs contradictoires, conflictuels et souvent douloureux.

Agrégé, il se destinait avant la guerre à une carrière d’enseignant. Mais l’Occupation éveilla en lui une vocation de chercheur. Proche des milieux de la Résistance socialiste dans le Var, il se consacra, après la Libération, à l’édification d’une histoire de la clandestinité, point de départ d’une œuvre prolixe et diverse. En 1947, il est nommé secrétaire de la Commission d’histoire de l’Occupation et de la Libération de la France, créée en novembre 1944. La C.H.O.L.F. fut l’embryon du Comité d’histoire de la Deuxième Guerre mondiale, créé en 1951, et dont Henri Michel deviendra très vite l’organisateur actif pendant près de trente ans, d’abord comme secrétaire général puis avec rang de directeur de recherche au C.N.R.S. Composé d’une équipe efficace et discrète, étoffé d’un réseau original de correspondants départementaux, le C.H.G.M. a fédéré toutes les énergies, lancé la plupart des grandes enquêtes sur l’histoire de la France occupée, contribué à réunir quantité de sources et témoignages indispensables. Soucieux de la réputation des historiens français et de la nécessaire diffusion de leurs recherches, Henri Michel a mis sur pied la Revue d’histoire de la Deuxième Guerre mondiale , et présidé (de 1970 à 1985) le comité international d’histoire de la Deuxième Guerre mondiale, dont il fut l’un des principaux instigateurs. Grâce à ces structures d’accueil, des liens très solides ont été tissés avec la communauté scientifique internationale.

En parallèle, ses travaux personnels (une trentaine de livres) ont connu plusieurs phases, assez représentatives de l’évolution des mentalités collectives. De 1950 à 1966, il se penche presque exclusivement sur l’histoire de la Résistance française. Dans sa thèse d’État Les Courants de pensée de la Résistance , il décrit la multiplicité des motivations et les divisions inhérentes à ce milieu composite. Il révèle l’importance de la chronologie, l’histoire de la Résistance épousant très étroitement l’évolution du conflit mondial et, surtout, la perception qu’en ont les Français. Il accorde enfin une grande part à l’idéologie, car, pour reprendre l’une de ses conclusions, «avant de vaincre, il avait fallu convaincre». Autant de thèmes qu’il ne cessera ensuite de développer dans ses autres ouvrages.

Avec Vichy, année 1940 publié en 1966, il diversifie son domaine d’investigation, faisant œuvre, là aussi d’initiateur: il montre, parmi les premiers, les rapports étroits entre la politique intérieure de Vichy, la «révolution nationale», et sa «politique extérieure», la collaboration d’État.

De même, il démontre dans Pétain, Laval, Darlan, trois politiques? (1972) la profonde solidarité qui unit les différents gouvernements de Vichy, prenant à contrepied la thèse d’un «Vichy de Pétain» et d’un «Vichy de Laval», popularisée notamment par Robert Aron.

Henri Michel fut aussi un inlassable pédagogue de la recherche, publiant des textes essentiels (Les Idées politiques et sociales de la Résistance , en collaboration avec Boris Mirkine-Guetzévitch, 1954) ou des études sur les sources et méthodes propres de cet objet d’histoire si complexe (Bibliographie critique de la Résistance , 1964). Fait remarquable, il a rédigé pas moins de six Que sais-je? sur la plupart des questions touchant cette époque, et plusieurs manuels universitaires (La Seconde Guerre mondiale , en deux volumes, dans la collection Peuples et civilisations, 1968-1969). Il n’a pu, en revanche, faire aboutir son projet de musée national de la Résistance.

En 1980, il quitte, non sans difficultés, la tête du C.H.G.M. Il prend alors la direction de l’Institut d’histoire des conflits contemporains et rédige plusieurs ouvrages: Paris allemand et Paris résistant (1981 et 1982) ainsi qu’une biographie de Darlan, son dernier livre, publié après sa mort.

Henri Michel n’a pas été de ces maîtres que l’on sanctifie afin de mieux les oublier. Comme tout travail scientifique, son œuvre a été lue, complétée, parfois amendée. Peut-être a-t-il trop privilégié une vision «londonienne» des choses: la Résistance fut sans doute plus qu’un organigramme huilé dont la France libre gaullienne constituait le sommet; de même, contrairement à ses hypothèses optimistes, l’héritage du régime de Vichy s’est enraciné profondément dans la société française. Henri Michel fut néanmoins un pionnier qui laisse une marque historiographique durable.

Henri Michel a été le conseiller historique du film Nuit et Brouillard d’Alain Resnais (1955).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Michel — o Míchel puede referirse a: Nombre Michel (en español: Miguel) Míchel, apodo de Miguel González, futbolista español; Míchel, apodo de Miguel Marcos Madera, futbolista español; Míchel, apodo de Miguel Carrilero González, futbolista español; Míchel …   Wikipedia Español

  • Michel VI — Empereur byzantin Règne 31 août 1056 30 août 1057 036411 mois et 29 jours Prédécesseur(s) …   Wikipédia en Français

  • Michel'le — Birth name Michel le Toussant Born 1970 Origin Compton, California, USA Genres R B Occupations Singer songwriter …   Wikipedia

  • Michel IV — Empereur byzantin Gravure de 1553, tirée du Promptuarii Iconum Insigniorum de Guillaume Le Rouillé Règne …   Wikipédia en Français

  • Michel V — Empereur byzantin Histamenon représentant Michel V Règne 10 décembr …   Wikipédia en Français

  • Michel de Ré — (de son vrai nom Michel Alexandre Jean Lucien Gallieni), né le 25 février 1925 à Paris VIIe et mort le 15 mars 1979 à Paris IIe, est un acteur français. Il a été le héros d une série télévisée se disant inspirée de faits… …   Wikipédia en Français

  • Míchel — Nombre José Miguel González Martín del Campo Apodo Míchel, El Lentillas …   Wikipedia Español

  • Michel — Michel, Hartmut * * * (as used in expressions) Adanson, Michel Aflaq, Michel Claude Michel Crèvecoeur, Michel Guillaume Saint Jean de Debré, Michel (Jean Pierre) Fokine, Michel Foucault, Michel (Paul) La Galissonnière, Roland Michel Barrin,… …   Enciclopedia Universal

  • Michel — steht für: Michel (Name), siehe dort Varianten und Namensträger Deutscher Michel, die nationale Personifikation der Deutschen, mit Schlafmütze dargestellt St. Michaelis Kirche (Hamburg), Hamburger Wahrzeichen, genannt „Michel“ Michel Katalog… …   Deutsch Wikipedia

  • Michel de Re — Michel de Ré Michel de Ré est un acteur français, de son vrai nom Michel Alexandre Jean Lucien Gallieni, né le 25 février 1923 à Paris et mort le 15 mars 1979 à Paris. Il était le petit fils du maréchal Gallieni. Filmographie… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.